a

Emma Marie

and

Roko Button

15. October 2018.

at 7 o’clock in the evening
Villa Macadamiana second at Marianberg
Hilltop Dr Menomonee Falls, WI 53051 US

top

BobieandBow

Stérilet en cuivre : mon expérience

Au cours de l’année 2015, j’ai décidé d’arrêter la pilule pour passer sur un sterilet au cuivre. Je vous parle plus en détail de l’arrêt de la pilule  dans cet article.

Le sterilet au cuivre est NON HORMONAL. Pour m’aider à faire mon choix, mon gynécologue m’a tout simplement informée de tous les moyens de contraception possibles pour moi. Instantanément mon dévolu s’est jeté sur le sterilet au cuivre. Il ne comporte aucune hormone, il peut être posé sans jamais être tombée enceinte (contrairement aux idées reçues), il peut rester en place de 8 à 10ans et surtout : vous n’avez plus à vous soucier de rien.

Mais puisqu’il est sans hormones, comment fonctionne-t-il  ?

Un stérilet est en forme de T et une fois en place, il prendra toute la place dans l’utérus pour empêcher un éventuel oeuf de se développer.

sterilet au cuivre experience

 

sterilet au cuivre experience

 

LA POSE

La pose d’un sterilet se fait pendant la période de règles. On peut se sentir gênée au premier abord, mais soyez détendue, la pose ne dure pas plus de 2min ! Votre gynécologue vous prescrira certainement un mini comprimé à introduire comme un tampon dans votre vagin, pour le dilater au maximum. Il faudra le placer environ  deux heures avant la pose.

Inutile que je vous fasse rêver, la pose d’un sterilet est douloureuse pour 98% des femmes. Certains  gynécologues recommandent même aux patientes de venir accompagnées ce jour là. Pour vous parler de mon expérience personnelle : j’ai fait un petit malaise de quelques minutes. Il s’agit en fait d’une douleur « sourde » mais intense de moins de 2 secondes. Un peu comme si l’on se prenait un coup direct, qui nous met K.O. Ne soyez pas inquiète, tout ceci ne dure qu’un instant. Jusqu’au lendemain vous aurez un léger mal au ventre, le temps que le sterilet prenne sa place dans votre vagin. Le lendemain, tout sera oublié et vous vous sentirez libre de ne plus être obligée de penser à prendre votre pilule chaque jour.

Un fil extrêmement fin dépassera de votre utérus tout en restant à l’intérieur de votre vagin. Il sera INVISIBLE et INDOLORE pour vous, comme pour votre partenaire. Si l’un des deux ressent une gêne, c’est alors que le stérilet a été mal posé, mais cela reste rare.

N’oubliez pas que chaque femme est différente, les effets et ressentis sont variables d’une personne à l’autre. Mon article n’est pas une vérité générale.

EFFETS INDÉSIRABLES

Personnellement, je n’en ai eu aucun. Le stérilet au cuivre est généralement bien supporté par les femmes mais bien sûr, il y a des exceptions. Sachez avant tout que l’arrêt de prise d’hormones signifie que votre corps se remettra à travailler seul et à son rythme. (Les règles que les femmes ont sous pilule, sont artificielles, réglées pour la plupart au jour près car les hormones conditionnent votre corps). Si vous passez d’une pilule à un sterilet en cuivre, il faudra quelques mois à votre corps pour qu’il trouve son propre rythme. Vous pouvez avoir une absence de règles qui peut durer de quelques mois à 1 an, c’est parfaitement normal. Dans la majorité des cas, les règles sont plus abondantes et douloureuses sous stérilet. Je sais d’après vos retours, que beaucoup d’entre vous sont réticentes à l’idée d’arrêter la pilule juste par rapport à ce changement de règles. C’est à chacune d’entre vous que revient la décision finale, sentez vous libres.

Le plus important pour moi était de ne plus me nourrir d’hormones, si néfaste à notre organisme : le cancer du sein augmente en moyenne de 4 à 5 fois chez les femmes qui ont prit la pilule au moins 6 ans, avant l’âge de 25 ans. Et puis finalement surprise … depuis que j’ai mis mon sterilet en 2015, je n’ai mes règles qu’UN jour tous les trois mois. J’ai fait une batterie d’examens et j’ai pris l’avis de plusieurs professionnels qui ont tous été unanimes : tout et normal, il s’agit simplement du fonctionnement naturel de mon corps. Je sui donc ravie d’avoir sauté le pas, car j’ai gagné au change.

Concernant ma peau je n’ai eu aucun changement. J’ai toujours eu une peau grasse avec des imperfections, meme sous pilule. Quant à mon poids, rien n’a bougé. Je n’ai ni grossi ni minci. Je continue de contrôler mon alimentation comme je l’ai toujours fait, en applicant une alimentation végétalienne.

AU QUOTIDIEN

Le lendemain de la pose d’un stérilet tout sera oublié et vous pourrez même sauter et danser si le coeur vous en dit ! Les premiers jours il est possible d’avoir l’impression de sentir le stérilet à l’intérieur : « je crois que ça cogne là ! Si, je le sens bouger ! » En réalité tout est psychologique car mis à part un mal de ventre le jour de la pose, tout reste indolore. Que ce soit au cours de la journée, aux WC, en faisant du sport ou même lors des rapports, vous ne sentirez absolument pas votre stérilet. Vous oublierez même que vous en portez un ! Et ça, croyez-moi, ça n’a pas de prix. Votre corps fonctionne à son rythme et vous êtes protégée contre une grossesse indésirable.

Si vous souhaitez retirer votre stérilet, vous pouvez le faire à tout moment. Votre gynécologue n’aura qu’à tirer sur le fil pour le faire glisser. Il paraît que le retrait est indolore. N’étant pas encore passée par là, je ne peux pas vous en dire plus.

 

sterilet au cuivre experience

Comments: 8

  • Anne

    reply
    25 avril 2018

    Bonjour, tu as bien de la chance.
    Je n’ai eu aucune douleur pour la pose. Je suis tombée enceinte sur stérilet au cuivre au bout d’un an. Tout s’est infecté (incompatibilité de l’oeuf et du stérilet) ce qui a donné lieu à une péritonite aiguë sur infection gynecologique. Ceci a faillit tourner en salpingite, j’ai été opérée d’urgence et les médecins ont aujourd’hui un doute sur ma fécondité. Trois personnes m’ont parlé du stérilet au cuivre autour de moi, il ne leur est pas arrivé la même chose, mais pas bien mieux… (Kyste des ovaires…). Je ne pense donc pas que le stérilet soit meilleur que les pilules (bien que les pilules me font horreur aussi!). Bon courage à toi et à celles qui le portent.

  • LauLR

    reply
    23 juillet 2018

    Bonjour ! Je suis actuellement sous Leeloo et j’ai fais le bilan moi même ça fait 10 ans que je prends la pilule… Aujourd’hui je n’ai plus envie d’avaler ces cochonneries mais évidement, on ne va pas se mentir, le fait de savoir quand avoir ses règles, de les avoir seulement 3/4jours est un réel avantage. Seulement je pense que je suis capable d’essayer le stérilet pour voir comment mon corps agit seul. Avant de prendre la pilule, je n’avais pas une peau grasse, j’avais un bouton une fois de temps en temps et je pesais 46kg. Mes règles duraient environ 6 jours j’avais quelques crampes dans le ventre avant la période menstruelle (chose que j’ai toujours) et c’est tout.
    Mais j’avoue avoir peur de sauter le pas et de passer au stérilet, peur d’une infection, peur d’avoir de l’acne ou encore des règles douloureuses qui dure 15 jours …
    maintenant que tu as plus de recul que pourrais tu en dire ?
    merci d’avance pour ton aide.

  • audreyemelinecoline

    reply
    4 juin 2019

    bonjour, J’ai 32 ans et ça fait maintenant 15 ans que je prend la pilule. J’en ai eu plusieurs, j’ai toujours « aimé » le fait de savoir quand allait tomber mes règles, la durée, et même pouvoir les zapper en enchaînant 2 plaquettes pour les vacances au bord de la mer par exemple ou pour mon voyage de noces… Depuis 1 an je suis sous pilule continue, c’est à dire plus de règles du tout … sur le principe j’adore mais depuis plusieurs mois quelque chose ne va pas : irritabilité, libido à -1000, tristesse, perte de ma spontanéité, fatigue … j’ai vu mon médecin, sur le plan « physique » tout va bien, pas de carence, pas de pathologie, alors j’en suis venue à me poser la question des hormones … j’y avais déjà réfléchi en lisant ton article il y a quelques mois mais pour moi le confort de l’absence de règles primait sur tout le reste, et puis un corps étranger en moi ça me fait flipper … mais voilà 15 ans que je bouffe des hormones tous les jours et ça me pose aussi beaucoup de questions … j’ai deux enfants, mon mari et moi même n’envisageons absolument pas une nouvelle grossesse. Mon médecin m’a également parlé de ligature ou vasectomie mais le côté irréversible me fait peur. J’ai l’ordonnance pour le stérilet au cuivre mais c’est tellement difficile de prendre une décision … peur d’avoir mal, peur d’avoir des règles anarchiques abondantes longues et douloureuses, de reprendre du poids, de retrouver ma peau d’adolescente …est ce que je retrouverai ma libido, ma joie de vivre tout ca tout ca ….? bref le choix est difficile mais il va falloir que je me dépêche car je peux pas continuer à vivre dans cette situation 🙁

  • Kristina

    reply
    31 janvier 2020

    Merci énormément pour ton avis.
    Je vais bientôt avoir 19 ans et ça fait plus d’un an que je prend la pilule Leeloo. J’étais toute contente au début parce que je me sentais plus sereine avec mes relations sexuelles avec mon copain (honnêtement la sensation du préservatif est vraiment désagréable…) mais aussi parce que à ce moment je reniais mes règles. Aujourd’hui je me rend compte à quel point notre cycle féminin est important. Mes vraies règles me manquent pour dire. Celles qui me faisaient pleurer pendant trois jours. Et ma libido a tant baissée… Je pense qu’un an de pilule ne devrait pas changer la donne au niveau de mon acné de plus. Penses tu que je devrais envisager au plus vite de changer de contraception et passer au stérilet en cuivre ? Je compte en parler à ma gynécologue dans les mois qui viennent mais j’ai peur de prendre a décision trop rapidement. Bien sûre mon copain me soutient mais j’ai l’impression qu’il s’inquiète des potentiels répercussions que cela pourrait avoir (comme des infections)

Leave a Comment