a

Emma Marie

and

Roko Button

15. October 2018.

at 7 o’clock in the evening
Villa Macadamiana second at Marianberg
Hilltop Dr Menomonee Falls, WI 53051 US

top

La motivation pendant un rééquilibrage alimentaire

 

 

Trouver la motivation pendant un rééquilibrage alimentaire ne dépend que de toi et personne ne pourra t’y aider.

Car c’est un élément déclencheur personnel suffisamment puissant qui nous entraîne à vouloir s’améliorer : problème de santé, douleurs articulaires, cholestérol, essoufflement … mais aussi volonté d’améliorer son physique, se sentir bien dans sa peau.

Une fois tes objectifs fixés, il te faut parvenir à les tenir dans le temps et garder la motivation.

 

Demande-toi pourquoi est-ce que tu souhaites changer ?

Si tu as des compulsions alimentaires, ton souhait et sûrement de retrouver un rapport sain à la nourriture. Tu as bien conscience que l’alimentation t’obsède, que tu y penses à longueur de journée et tu sais que tu n’y arriveras pas seule. Si tu entretien un rapport conflictuel avec la nourriture tu rêves de redevenir un mangeur « normal », capable de s’arrêter quand il n’a plus faim et capable de dire « non merci » si tu n’as pas faim.

Dans ce cas tu es motivée et déterminée et régler ce problème qui te ronge. Tu souhaites retrouver un esprit libre sans penser à la nourriture H24 parce qu’aujourd’hui, tu ne peux plus vivre ainsi.

Cependant, la motivation se travaille ! Tu peux avoir une envie très forte de t’améliorer au début puis au bout de quelques temps, la motivation s’atténue pour parfois disparaitre.

 

Comment trouver la motivation pour changer son alimentation ?

Les régimes font peur aux gens car ils sont synonymes de restriction et de « zéro plaisir », et que peu de personnes savent comment trouver la motivation pour changer son alimentation. C’est très courant que des personnes mangent tout ce qu’elles souhaitent « une dernière fois » avant de démarrer leur régime. Car elles savent que la route va être longue et difficile. En revanche si je te dis qu’aujourd’hui il n’est plus nécessaire de se priver pour atteindre ses objectifs, il sera naturellement plus facile de te motiver pour manger mieux.

 

Pour ne rien lâcher et rester motivée sur le long terme, voici mes plus précieux conseils :

 

  • fixe toi des objectifs réalisables

Se fixer un objectif trop haut, trop vite est voué à l’échec et effectivement tu abandonneras rapidement. Si tu es en conflit avec l’alimentation depuis des années, tu ne peux pas demander à ton corps d’atteindre l’objectif que tu t’es fixée en trois mois. Si tu as pas mal de poids à perdre c’est la même chose, tu ne peux pas te métamorphoser en 2 ou trois mois. Ton corps ne peut pas aller plus vite que la musique. Tu peux espérer des changement évidement, mais pas l’atteinte de tes objectifs.

La motivation pour manger sainement s’entretiendra seule dès que tu auras démarré : les premiers résultats vont t’encourager et te redonner confiance en toi. Souviens-toi pourquoi tu as commencé et aie de la gratitude pour chaque changement : moins de ballonnements, meilleur sommeil, apaisement …

 

  • choisi une activité qui TE plaît

Si tu souhaites faire une activité physique, choisis-en une qui TE plaît. Ne fais pas le sport qui te déplait car ça ne te fera qu’abandonner. Si tu n’aimes pas courir, ne fais pas de course à pied. Si tu adores le volet ball, fonce !

Tu cherches le meilleur sport pour brûler du gras ? Bonne nouvelle : il n’y en a pas ! C’est la régularité qui compte, pas le type de sport. Deuxième bonne nouvelle : le sport n’est pas indispensable pour une perte de gras.

  • élaborer l’alimentation qui TE correspond

Tu n’es pas obligée de manger du poisson et des produits laitiers pour avoir des protéines si tu es végétarienne. Si tu détestes le concombre n’en mange pas sous prétexte que c’est diététique. Inutile aussi de manger vapeur et sans saveur si ce n’est pas ce que tu aimes. Pour tenir sur le long terme il faut que ce soit facile à tenir ! Il faut que tu te fasses plaisir à chaque repas pour ne pas ressentir de frustration et ne pas tout lâcher. Et quand je dis « un plaisir par repas », je ne parle pas d’orgie ! À titre indicatif : un morceau de chocolat au petit déjeuner, du fromage le midi et une glace le soir est tout à fait envisageable. N’oublie pas que c’est la quantité qui fait l’excès.

 

  • Regarde des vidéos de sport, de fitness ou d’autres sport

Même un grand sportif peut parfois avoir la flemme de s’entraîner. Nous sommes humains et tous pareils car construits de la même façon. Tout le monde a des périodes de doutes et de baisses de moral. Quand ça t’arrive, je t’invite à regarder sur Youtube ou sur Instagram des vidéos d’entraînement de ton sport favori. Voir quelqu’un faire du sport nous donne envie de bouger et nous motive naturellement. Tu verras que tu vas retrouver l’énergie pour aller faire ta séance de sport !

 

Changer son état d’esprit face à la nourriture

 

Pour moi, un rééquilibrage alimentaire ne va pas sans un accompagnement et un travail sur ton état d’esprit, il faut changer son état d’esprit face à la nourriture. Car tout le monde peut suivre un programme diététique mais en faire son nouveau mode de vie de façon pérenne est plus compliqué. Seule face à ton assiette tu vas tenir un certain temps et finir par tout abandonner s’il n’y a pas un accompagnement derrière. C’est ce qui fera la différence pour rester motivée pendant ton rééquilibrage alimentaire. 

Changer son habitude alimentaire demande de la détermination ? Il est certain qu’il faut un minimum de volonté et d’auto-discipline pour mettre en place ce changement. Toutefois j’insiste sur le fait qu’il reste à la portée de tous et qu’il n’y a rien de sorcier. Un régime peut être une source de stress car on sait d’avance que l’on va manger moins et qu’il va falloir faire une croix sur bon nombre de plaisirs alimentaires. Mais si je te dis que pendant un rééquilibrage alimentaire tu peux manger tout ce que tu souhaites que ce soit du chocolat, des kinders ou du fromage, ça devrait te paraître beaucoup plus simple à envisager. C’est justement le but ! Il faut manger DE T O U T pour apprendre à maîtriser ses pulsions alimentaires.

 

Il est aussi primordial de travailler sur son état d’esprit afin de casser toutes les croyances liées à l’alimentation et à la perte de poids :

 

► »Si le chocolat faisait maigrir, ça se saurait ». Ce n’est pas le chocolat qui fait maigrir tout comme la salade ne fait pas maigrir. C’est l’excès qui fait prendre du poids, pas l’aliment en lui-même. Tu peux manger du chocolat quotidiennement sans grossir si cela est fait avec parcimonie. Le chocolat a évidemment sa place dans un rééquilibrage alimentaire

 

► »Désolée je ne peux pas venir au restaurant ce soir, je suis au régime. Samedi si tu veux ! ». Voici la plus belle idée reçue qui est directement responsable de la culpabilité. On-ne-sait-trop-qui a dit un jour qu’il fallait s’octroyer un repas plaisir par semaine. Manger sain du Lundi au Vendredi et Samedi soir c’est régalade !! Ceci n’est rien d’autre que de la frustration

 

► » Tu crois que tu vas maigrir avec tout ce que tu manges ? ». Et toi ? ça fait des années que tu es dans la restriction, que tu manges moins et que tu n’as pas de résultat. Et si tu essayais l’inverse justement ?

► »Je ne mange pas de glucides au dîner car ça fait grossir ». Encore un beau mythe ! 200kcal de riz resteront toujours 200kcal et ce, qu’il soit midi ou qu’il soit 21h. L’heure n’a pas le pouvoir de décupler les calories.