a

Emma Marie

and

Roko Button

15. October 2018.

at 7 o’clock in the evening
Villa Macadamiana second at Marianberg
Hilltop Dr Menomonee Falls, WI 53051 US

top

Les carences alimentaires

 

Certaines personnes sont catégoriquement contre le fait de compter ou calculer ses calories, et ne penses pas aux carences alimentaires.

 

Si on parle du long terme, je suis d’accord : c’est invivable et ce n’est pas le but. Mais au début, comment savoir si ton alimentation est équilibrée si tu ne sais pas grosso modo ce que tu manges en termes de calories ? Une alimentation équilibrée l’est quand il existe un équilibre entre les lipides (les graisses), les protéines et les glucides (les sucres). 

 

Les carences nutritionnelles

 

La grande majorité des personnes n’ont aucune idée des notions de carences nutritionnelles et ce n’est pas étonnant que des carences surviennent à un moment donné. Manger mal et déséquilibré ne tuera personne sur le moment. « Moi je mange comme ça depuis des années et ça ne m’a jamais tué ». Effectivement, car ce que tu manges aujourd’hui ne t’empoisonnera pas dès demain. C’est sur les années que les maladies et les carences se créent et plusieurs cas en sont la preuve : les diabètes déclarés à 50ans, les cancers survenant à 40ans ou encore les carences qui se perpétuent dans le temps. « Ma fille est carencée en fer depuis l’adolescence alors .. » Alors ce n’est pas un hasard. 

Peu de gens sont capables de l’entendre mais une alimentation déséquilibrée entraîne des carences à court terme, et des maladies à long terme. Les femmes ont une prédisposition à la carence en fer due aux menstruations, c’est vrai. Mais c’est surtout le cas car rares sont les femmes qui s’intéressent de près à ce qu’elles mettent dans leur assiette en termes de minéraux et nutriments. Pourtant, ça n’a rien de sorcier.

Il n’est pas question de tout contrôler à vie et de calculer ses macro nutriments jusqu’à la fin de ses jours. Il s’agit simplement de savoir où l’on se situe au départ pour connaître la bonne direction à prendre et se mettre sur le bon chemin. 

 

Les conséquences des carences alimentaires

 

Les conséquences des carences alimentaires peuvent être plus ou moins graves et ne doivent pas être prises à la légère. 

 

CARENCE EN FER

 

La carence la plus répandue est la carence en fer et elle concerne également les personnes omnivores qui mangent viande et poisson. Le fer sert à transporter l’oxygène dans le sang et permet à notre système immunitaire de bien fonctionner pour nous éviter de tomber malade. Il existe deux types de fer :

  • Le fer HÉMINIQUE qui provient d’un animal : viande rouge, abats …
  • Le fer NON HÉMINIQUE qui provient des végétaux : lentilles, épinards, noix de cajou, pistache etc ….

Bien qu’ayant changées récemment, nous gardons en tête d’anciennes recommandations nutritionnelles : pour être en bonne santé et éviter une carence en fer il est nécessaire de consommer à chaque repas 100gr de viande ou poisson et de la viande rouge régulièrement. On a longtemps pensé que le boudin noir assurait notre besoin en fer.

Mais il y a un MAIS, depuis 1968 nous savons que le composé N-nitroso présent dans les produits carnés est le plus puissant cancérigène et que le fer héminique est capable d’endommager notre ADN présent dans nos intestins.

Le fer non héminique (végétal) régule naturellement le taux de fer de l’organisme. Le Cancer Research Prevention et le Journal International du Cancer publient en 2011 deux études concluant que le fer provenant des végétaux est mieux assimilé que le fer provenant des produits animaux.

À titre informatif, un omnivore absorbe 312mg de fer tandis qu’un végéta*ien en absorbe 342mg.

 

 

CARENCE EN  PROTÉINES

La carence en protéines est une peur liée au végétarisme ou au végétalisme. Et c’est une idée reçue car je peux t’affirmer que T O U T E S mes clientes sans exception étaient en manque de protéines au début du coaching alors que la majorité d’entres elles mangent de la viande, du poisson, des oeufs et des produits laitiers. En réalité tout le monde est concerné par cette carence dès lors qu’on ne s’intéresse pas de près à son alimentation.

Les protéines servent à construire le muscle et elles sont essentielles à notre organisme car elles renferment 8 acides aminés essentiels. Elles servent notamment à la reconstruction des tissus et au bon fonctionnement du système immunitaire. Un taux de protéines trop faible peut empêcher une perte de gras dû à un mauvais équilibre alimentaire. Les protéines, c’est ce qui fera la différence entre la perte de gras et la perte de poids !

Les signes d’une carence alimentaire

 

Quelques signes d’un manque de protéines :

  • perte de cheveux
  • difficulté à ressentir la satiété
  • pulsions alimentaires
  • fréquentes envies de manger
  • ongles striés

 

 

Les signes d’une carence en fer :

  • une forte fatigue 
  • des maux de tête fréquents
  • une peau plus pâle

La boulimie simple comme la boulimie vomitive a des conséquences sur la santé. Dire le contraire serait mentir, et connaître les dangers de la boulimie permet de prendre en partie conscience du problème.

Les carences alimentaires