a

Emma Marie

and

Roko Button

15. October 2018.

at 7 o’clock in the evening
Villa Macadamiana second at Marianberg
Hilltop Dr Menomonee Falls, WI 53051 US

top

Causes de la boulimie

 

 

 

▷ Que veut dire boulimique ? Quelles sont les causes de la boulimie ? Une personne boulimique se caractérise par la quantité démesurée et exagérée de nourriture qu’elle est capable d’avaler en peu de temps (de 30min à 2h). Pendant ce laps de temps, elle est capable de vider ses placards et même son frigo. Il se peut aussi qu’elle aille jusqu’à sortir de chez elle faire des courses, pour spécialement acheter ce dont elle a envie de manger. Mais plutôt que de manger deux ou 3 biscuits, elle peut manger sans s’arrêter jusqu’à huit paquets de gâteaux. Tout cela sans jamais ressentir la faim ni la satisfaction. Une personne boulimique mange sans plaisir pour se remplir puisqu’il s’agit d’une réelle perte de contrôle de la personne concernée. Suite à cet épisode vient la culpabilité : pourquoi suis-je boulique ?, et le dégoût de soi, en plus de l’inconfort digestif. L’épisode boulimique se termine alors par une compensation : des vomissements volontaires, du sport à outrance ou une prise de laxatifs. C’est la principale différence avec l’hyperphagie où la personne hyperphage ne se fait pas vomir et subit alors une importante prise de poids. 

Il est important de rappeler que la boulimie ne se voit pas forcement sur le physique. Le malade cherchant toujours à éliminer ce qu’il vient de manger, arrive à garder une silhouette harmonieuse. 

 

Les causes de la boulimie

Les causes de la boulimie ont de grandes similitudes avec celles de l’hyperphagie. L’origine de la boulimie est expliqué majoritairement par deux causes :

► une cause alimentaire : un régime restrictif suivi sur une longue période peut entraîner de la boulimie. Sans notion nutritionnelles et avec le désir de voir leurs corps s’affiner, de nombreuses femmes et jeunes filles se mettent à adopter un mode de vie « healthy » mais en réalité trop restrictif : les plaisirs alimentaires sont totalement supprimés et diabolisés. 

► une cause émotionnelle : une journée fatigante, un conflit au travail ou une situation stressante peuvent pousser une personne à manger sans faim. C’est ce que l’on appelle aussi l’alimentation émotionnelle. On ne mange plus pour se nourrir mais pour apaiser ou fuir une émotion trop dure à supporter. La nourriture et notamment le sucre vient alors jouer le rôle d’un pansement sur la douleur. 

 Pourquoi devient-on boulimique ?

On constate en effet régulièrement que les personnes souffrant de boulimie ont été contraintes dans leur jeune âge à subir un régime : des enfants en fort surpoids à qui l’on a interdit les biscuits, la pâte à tartiner et les croissants par exemple. Les parents expliquent à l’enfant que ces derniers sont de « mauvais » aliments qui sont « mauvais » pour la santé et qu’il ne « doit pas » manger. En grandissant on se retrouve avec de jeunes adultes qui, livrés à eux-même quand ils quittent le domicile familial, éprouvent ce sentiment de liberté vis à vis de la nourriture. Tous les produits qui leurs ont été interdis jusqu’à lors, sont devenus si attirants qu’ils ont l’air bien plus délicieux que ce qu’ils sont réellement. Conséquence : ces personnes se mettent à manger tous ces biscuits et gâteaux plus que de raison. Le problème survient quand il devient difficile de s’arrêter de manger ces tablettes de chocolat qui sont si bonnes. On mange sans faim, on mange beaucoup, sans parvenir à s’arrêter et jusqu’à en avoir des maux de ventre.

La cause émotionnelle se crée elle aussi souvent pendant l’enfance. Parfois sans avoir conscience, on nous dicte des codes de conduite qui sont contraire au fonctionnement humain, qu’il soit physique ou psychologique. « Ne pleure pas ! », « Si tu es sage tu auras une brioche ensuite », « ne sois pas triste ! Tiens, tu veux un bout de mon gâteau ? »  … quel enfant n’a jamais entendu ça ? Si nous sommes d’accord que ce n’est pas le cas chez tout le monde, ces phrases qui nous paraissent anodines peuvent créer un court-circuit dans la façon de gérer nos émotions à l’âge adulte. On se rend compte un peu tard qu’on ne sait pas gérer nos émotions. Quand on est contrarié on ne sait pas trop comment réagir à la situation autrement qu’en mangeant. « j’ai eu une journée de m****, ça te dit qu’on mange burger ? ». Cependant, on est tous d’accord pour dire qu’un burger ou n’importe quel autre aliment n’a pas le pouvoir de revenir dans le passé et annuler la journée que vous venez de passer. Oui ça réconforte mais il est important d’apprendre à gérer ses émotions pour ne pas « les manger » chaque fois. Il existe heureusement d’autres moyens de s’apaiser qui ne sont pas caloriques et qui procurent tout autant de bien-être : prendre un bain, faire une soirée cinéma ou une soirée film, jouer à un jeu de société en famille, cuisiner ensemble … en bref, il y a mille et une possibilités de se relaxer.