a

Emma Marie

and

Roko Button

15. October 2018.

at 7 o’clock in the evening
Villa Macadamiana second at Marianberg
Hilltop Dr Menomonee Falls, WI 53051 US

top

L’alimentation émotionnelle

 L’alimentation émotionnelle, c’est le fait de manger pour combler un manque, en réponse à un ressenti émotionnel plutôt que par besoin.

 

 

Manger pour combler un manque

 

L’alimentation émotionnelle est le fait d’étouffer ses émotions par la nourriture, c’est manger pour combler un manque. Une contrariété, un chagrin ou une dure journée nous font basculer dans l’alimentation émotionnelle. On ne mange plus par faim mais pour se réconforter, parce que ça nous fait du bien. Ce comportement devient problématique lorsqu’il devient trop récurrent. Plutôt que d’accepter ses émotions et de les vivre pleinement, on cherche à les fuir, les refouler en se concentrant sur quelque chose de bien plus agréable : la nourriture.

« J’ai eu une grosse et dure journée alors j’ai bien mérité ma pâtisserie ». Comme si le fait de manger un éclair un chocolat avait le pouvoir d’annuler la mauvaise journée que tu venais de passer. Non, la réalité est que : non seulement ça ne changera rien à la situation mais même pire, un sentiment de culpabilité viendra t’envahir dans un instant.

 

La bonne nouvelle c’est que tu n’es pas responsable de tout ça car ce sont les habitudes alimentaires que l’on nous a données lorsqu’on était enfant qui refont surface.

▷ « Ne pleure pas ! » 

▷ « Tu as été bien sage chez le dentiste, tiens un bonbon »

▷ « Ne pleure plus. Tu veux partager mon gâteau avec moi ? »

▷ « Tu n’as pas bougé et tu n’as rien dis bravo ! Tu as droit à ta glace »

Qui n’a jamais entendu ce type de phrase ? Dès notre enfance on nous a appris à refouler nos émotions et à trouver dans l’alimentation une forme de réconfort. On nous a donné l’habitude au fil du temps à ne plus manger par faim mais par plaisir. Nous avons détourné l’alimentation de son rôle principal. Si à l’origine l’alimentation sert à se nourrir et à survivre, l’homme moderne l’a ensuite utilisée source de plaisir et de bien-être.

Comment ne plus compenser par la nourriture ?

L’alimentation émotionnelle te fait manger plus et mal., alors comment ne plus compenser par la nourriture ? Tu as rarement envie de carotte quand tu es contrariée. C’est souvent des produits sucrés et plaisants gustativement qui nous attirent. La conséquence sine qua non est une baisse de l’estime de soi.

Le travail à faire est de remettre l’alimentation à sa place pour ne plus manger ses émotions et ne plus connaître un sentiment de frustration quant à la nourriture. Je te rassure d’ensuite : il est heureusement  P O S S I B L E de mêler un mode de vie sain avec de la gourmandise ! Apprendre à gérer ses émotions doit faire partie de la thérapie. Un rééquilibrage alimentaire seul ne suffira pas si tu ne sais pas réagir face à une émotion désagréable ou face à une contrariété.