Monthly Archives

janvier 2017

Découvertes

Bonbons vegans et dentifrice zero déchet

17 janvier 2017

Je vous présente aujourd’hui une toute nouvelle catégorie sur le blog : mes découvertes. Il n’y aura pas forcement un article par mois, je pense même que je n’imposerai pas de rythme de publication. Un nouvel article « découvertes » sera en ligne chaque fois que j’aurai suffisamment de produits intéressants à vous présenter (bon d’accord, tout est relatif !).

La première chose est un chocolat … noir. Avant je détestais ça, c’était inimaginable pour moi de me passer de ma tablette Milka aux noisettes ou double lait. Maintenant je ne mange plus que du chocolat noir et le chocolat au lait m’écoeure, je le trouve beaucoup trop sucré. Mon principal problème quand j’achète du chocolat noir est que je dois lire chacun des ingrédients un à un, car malheureusement la quasi totalité des chocolats même noirs contiennent du lait ! oui, et en particulier Lindt pour ne pas le nommer. Je prends donc habituellement du chocolat 90% bio issu du commerce équitable ou du 99% de chez Lindt. Mais la semaine dernière mon regard s’est posé sur un nouveau chocolat … à la vanille ! Il est noir, il est Bio et il est bon. En quelques sortes, il a tout pour lui ! Je prendrai cette tablette occasionnellement car elle ne contient que 55% de cacao. C’est pas trop mal, mais plus le chocolat est riche en cacao, plus il est meilleur pour la santé.

Il m’arrive parfois d’avoir envie de bonbons. Mais ce n’est un secret pour personne : les bonbons sont faits avec de la gélatine de porc ou de boeuf. Ceux fabriqués avec de l’aga-agar (gélifiant végétal) sont rares, très (très) rares dans le commerce. Mais j’avais vraiment envie de bonbons, alors je me suis mise à lire tous les paquets de bonbons, de toutes les sortes, de toutes les marques et puis … Il s’avère que les Arlequins (les classiques, pas les nouveaux « tendres » !) et les bonbons plats et acidulés sont vegans ! Cette découverte a clairement égayé ma journée. Ces bonbons sont trouvables très facilement dans tous les magasins et toutes les grandes surfaces. Plus besoin de commander en ligne et de payer des frais de port exorbitants.

 

Nous avons récemment reçu des proches à la maison, et comme repas j’avais fais des potatoes maison avec des knakis végétales mais je n’avais pas le temps de faire la sauce. Au rayon Bio de ma grande surface j’ai donc acheté la Mayosoja de Bjorg et le goût est incroyable. Nous avons tous trouvé qu’elle était très bien imitée d’une mayonnaise aux oeufs ! Vous trouverez ce produit facilement en grande surface, mais pas en magasin Bio (je crois).

Avec mon chéri nous sommes enfin arrivés à bout de notre stock de dentifrice Golgate, bien chimique et nocif (les dentifrices contiennent des particules de titane … Comme les M&M’s). Nous avons d’abord opté pour un dentifrice vegan, non testé sur les animaux et zéro déchet de chez Lamazuna que nous trouvons en magasin. Il sent bon la menthe mais lors du brossage, il nous manquait cet effet de fraîcheur. En réalité, c’était seulement la transition de notre dentifrice Golgate à celui-ci qui était un peu dure. Les produits chimiques dans les dentifrices sont tellements puissants et dosés que la menthe dans ce nouveau produit nous paraissait invisible. Après deux jours d’utilisation, on s’était habitué et nous en étions contents. Le bémol de ce dentifrice : il s’use vite, très vite et l’idée de devoir frotter sa brosse à dent sur la surface nous rebute un peu. Entre nous, ça va. Mais impossible de dépanner un proche avec ce type de dentifrice !

Après l’avoir terminé je suis allée en magasin bio pour acheter le dentifrice en tube Logodent (grrr le déchet !). Il est vegan, Bio et non testé sur les animaux et nous en sommes très contents.

Ah le démaquillage ! Ma grande question pendant un long moment a été la suivante : comment me démaquiller zéro déchet ? Avec des gants lavables ! L’emballage de ceux présenté ci-dessous est compostable et biodégradable, c’est inscrit sur le paquet. Si vous êtes courageuses, vous pouvez confectionner vous-même vos gants démaquillant avec du tissus microfibre. Vous trouverez facilement des tutos sur internet. Pour utiliser ceux que je vous présente là, il vous suffit d’imbiber un des quatre gants d’eau micellaire et de vous démaquiller. Mais dans ce cas, ce n’est pas zéro déchet, compte tenu de l’emballage plastique de votre bouteille d’eau micellaire. Sinon, vous pouvez vous démaquiller manuellement avec de l’huile de coco (et en plus, ça hydrate !) puis passer un gant pour essuyer et nettoyer votre peau. Laver votre gant après chaque utilisation.

Sinon, il y a cette option. un peu plus coûteuse (15€ le gant chez Monoprix) mais plus efficace et plus pratique selon moi. Le gant de la marque GLOV s’utilise seul. Sous la douche, il vous suffit de le mouiller comme un gant classique puis de vous démaquiller à l’eau. Comme les précédents, il vous faut le laver après chaque utilisation et lorsqu’il est un peu plus sale, vous pouvez le laver en machine.

 

Fitness

Vaincre la cellulite efficacement pour moins de 10€

11 janvier 2017

Disclaimer : Le but de cet article n’est pas de faire de la contre-pub à la célèbre ventouse anti-cellulite de couleur bleu que l’on voit partout sur Instagram, mais simplement de vous partager une astuce dont le rendu est totalement identique et financièrement plus avantageux que cette marque là. Je ne doute pas de la qualité de la ventouse qui est vendue seule 20€, mais puisque j’ai trouvé l’équivalent pour 10€ de moins, pourquoi ne pas vous en faire profiter ? J’ai acheté ma ventouse l’année dernière, lorsque j’étais une étudiante au budget limité.La marque a comme argument marketing « une ventouse en silicone médical et fabriquée en France ». Mon avis est le suivant : dans la mesure où la ventouse n’est pas ingérée mais seulement en contact externe avec votre corps (elle roule sur votre peau), le matériau en lequel elle est fabriquée m’importe peu. J’ai porté du vernis sur les ongles pendant des années, fais des colorations de cheveux et j’utilise quotidiennement du fond de teint dont la composition n’est pas naturelle, alors me masser avec une ventouse en plastique et non en silicone ne me pose pas de soucis. Libre à vous de faire votre choix et de vous diriger vers le produit qui vous convient le mieux.

La ventouse est conçue de façon à reproduire le geste du palper-rouler, incroyablement efficace sur les zones où se trouve la cellulite. Cela permet de réduire à 80% la cellulite et de lisser la zone traitée. Un massage de 5min par jour et par zone suffit ! La technique est expliquée sur cette courte vidéo mais complète : il vous suffit de déplacer la ventouse sur la zone à traiter verticalement, puis en zigzag et enfin en mouvement circulaire. La ventouse peut s’utiliser sur toutes les zones de votre choix : bras, cuisse, ventre, fesses … Avec une pratique quotidienne vous pouvez observer les premiers résultats rapidement au bout de 15 jours d’utilisation. Une fois la cellulite disparue et votre peau lissée, je vous recommande de continuer ce geste de massage tous les deux jours environ afin de conserver vos résultats.

Les premiers jours l’utilisation est un peu douloureuse et chez certaines personnes, des bleus peuvent apparaître. Pas de panique, c’est normal ! Il s’agit de la ventouse qui « casse » votre plaque de graisse. Au bout de quelques utilisations vous ne sentirez plus aucune douleur.

Attention, la ventouse ne peut s’utiliser seule, il vous faut impérativement une huile de massage ! Sans cela, la ventouse ne glissera pas sur votre peau et vous ne pourrez tout simplement pas vous en servir. Au début du traitement, j’utilisais l’huile de massage de chez Weleda, vegan et non testée sur les animaux, vendue en pharmacie ou magasin bio. Mais je trouvais que le flacon n’était pas pratique : l’huile liquide me coulait entre les doigts et mon sol se retrouvait toujours parsemé de gouttes d’huile. J’ai alors terminé mon flacon tout en réfléchissant à une autre alternative puis c’est naturellement que j’ai trouvé une solution plus pratique, moins chère et plus durable : l’huile de coco ! Vendue en magasin Bio le pot vous coûtera environ 5€ et j’exagère à peine en vous disant qu’il vous durera une éternité. Son avantage : l’huile de coco est solide à température ambiante. De ce fait, vous n’avez qu’à frotter vos doigts à la surface de l’huile solide pour déposer un peu de matière sur la zone à traiter. L’huile ne dégouline pas partout et en plus, elle reste suffisamment longtemps sur la peau ! (l’huile de chez Weleda séchait un peu trop rapidement). Pour couronner le tout, vous pouvez recycler le pot en verre lorsqu’il sera vide !

Enfin, vous pouvez trouver la ventouse bleue identique à celle de la célèbre marque sur Amazon en cliquant ici, pour la maudite somme de 5,42€ livraison comprise ! L’aspect est le même, la couleur est la même et l’efficacité est purement identique. La seule chose est que la marque n’est pas inscrite dessus et que vous ne recevez pas de pochette de rangement. Je ne me rappelle plus bien du temps de livraison, mais comptez environ une à deux semaines.